Le jardin, c’est bien

S’en occuper afin d’avoir de belles fleurs et fruits pour en faire des photos (et en manger… les fruits !), c’est mieux ! 😁

Aujourd’hui, je vous propose (avec un jour de retard, vu que j’ai oublié d’envoyer l’article hier…) 3 photos de nature, avec de la douceur et un peu de gourmandise.

Je vous souhaite un très bon week-end (sans trop de pluie) et à vendredi prochain ! 🐨

Vous reprendrez bien un peu de nature ?

Bonjour à tous !

Désolé pour le jour de retard, j’étais un peu assommé par une migraine et la chaleur. Mais ça va mieux actuellement (même si j’ai sué toute la nuit ! Pas besoin d’aller au sauna !:mrgreen: ).

Je vous propose donc diverses photos de nature à commencer par… des aromates du jardin niark !

Printemps_1

Je vous souhaite un très bon week-end et à vendredi prochain ! ;-)

Quelques petites fleurs

Bonjour à tous ! Dernier article avant mon départ pour Genève. Je reviendrai le 10 juin, mais j’essayerai de faire des mises à jours quand même, pas vous laisser à l’abandon ;-)

En attendant, je vous propose aujourd’hui des photos de fleurs du jardin, pour aller avec les beaux jours actuels !

Douceur_florale_2

Bon week-end prolongé à tous et à vendredi prochain !;-)

De la profondeur dans les photos

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, j’aurais pu parler de la profondeur de la photo par ce qu’elle représente, le message qu’elle porte, sa symbolique… hé bien non ! Mais on pourra en parler une autre fois ;-)

Pour aujourd’hui, je vous propose un petit peu de 3D.

Petites_fleurs_blanches_1

Et bon week-end à touuuuus ! ;-)

Mon beau muguet

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien. Pour ma part ça peut aller.

Muguet_2017_4

Comme ici il fait beau depuis des jours et des jours, j’ai profité du beau temps pour retourner faire des photos dans mon jardin et le long de la maison il y a pleinnnnnnns de muguets en fleur :mrgreen:! Vu qu’il risque d’être un peu moins beau pour le premier mai, je vous en fais profiter dès maintenant en 7 photos sur les pages 13 et 14 de nature.

Je vous laisse, je retourne parmi mes parfums de fleurs en plein soleil, à vendredi prochaiiinnnn !;-)

Flowers power

Bonjour à tous !

Le printemps étant bel et bien là, je vous propose des fleurs… ok, c’est un sujet bâteau… mais ça reste beau quand même non ? :mrgreen:

En plus aujourd’hui, j’ai mis la dose : 19 photos !

Mettez en fond des chants d’oiseaux, et profiter du printemps devant les photos. Ou mieux : Sortez en profiter !:mrgreen:

Pour ceux qui ne peuvent/veulent pas sortir pour le moment, les photos sont par ici.

Tulipe_rose_2

Et quant à moi, je vous souhaite un très beau et agréable week-end et retourne à mes salades et tomates ! :mrgreen:

 

PS : n’oubliez pas que demain, c’est distribution de poissons !

2-phénylethanol

Bonsoir à tous !

Aujourd’hui, pas simplement des photos, mais un procédé. J’en avais discuté un peu avec une connaissance chimiste qui me disait que ce genre d’article pourrait plaire. Du coup, je vais faire un essai et nous verrons bien les retours (n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ). Si les retours sont bons, je pourrais en faire d’autres de temps en temps, peut-être voir pour faire une vidéo ?

Donc, le sujet de l’article d’aujourd’hui portera sur l’extraction de 2-phénylethanol. Un des composants de la rose (le plus connu d’ailleurs) avec une odeur caractéristique. Pour vous donner une idée, ce composant se trouve dans les roses à hauteur de 0.02% du produit pur. Ce qui correspond à 5 tonnes de pétales de roses pour obtenir 1kg de 2-phénylethanol dit Naturel ! Ceci expliquant son prix très élevé (environ 7’000€ par kg). Le 2-phénylethanol industriel coûte bien moins cher (un peu moins de 100€ par Kilo) ceci est dû au fait que c’est une synthèse complète à partir de Benzène.

Pour ma part, je n’ai pas de Benzène mais j’ai un vieux rosier de plus de 45 ans et très odorant !

2-phenylethanol_extrait_1

Je me retrouve donc perché à 2m du sol sur un escabeau moyennement stable avec un sécateur et une cagette en plastique. Je choisis les plus belles roses, un peu jeunes et hop, un coup de sécateur après, dans la cagette ! Il vaut d’ailleurs mieux récolter les roses le matin avant que le soleil ne tombe dessus ou qu’il ne fasse trop chaud (avant 9h du matin par exemple) afin d’éviter que les aromatiques de la rose ne soient évaporés.

Une fois la cagette remplie, me voilà de retour à l’atelier avec un peu plus de 2kg de belles roses.

2-phenylethanol_extrait_2

Avant toutes choses, la sécurité : rien d’inflammable à proximité, gants en nitrile, blouse de labo, des vêtements couvrants, lunettes de protection et une ventilation suffisante.

Le montage que je vais utiliser pour extraire le 2-phénylethanol est un système par hydrodistillation, comprenant un Erlenmeyer où se trouve l’eau déminéralisée et les pétales de roses que j’ai séparées de leur cœur. Le refroidisseur Liebig de 55cm, et le ballon de recueil.

Je lance le moteur du mélangeur magnétique et le chauffage. Je remplis le Liebig d’eau fraîche et la sonde de température est allumée.

Après une dizaine de minute de chauffage à pleine puissance, le mélange est à 25°C et l’eau commence à se colorer, c’est parfait !

2-phenylethanol_extrait_3

La température augmente et enfin, ça y est, nous voici à 99,1°C, là où la vapeur d’eau va véhiculer la majorité des aromatiques qui nous intéressent. (Pour ma part, le 2-phénylethanol seul est bien, mais si je peux avoir aussi d’autres composés pour arrondir le parfum final, c’est pas plus mal.)

Après une heure de distillation, l’eau est bien rouge et les pétales sont pas mal décolorées (normal), dans le ballon de recueil, on peut aussi sentir une différence de force dans l’odeur qui  arrive dans le ballon.

2-phenylethanol_extrait_4

C’est à ce moment que l’on peut couper le chauffage, laisser un peu refroidir, récupérer le distillat et le mettre dans une bouteille en verre brun et nettoyer le tout.

Le distillat obtenu est transparent et très odorant, ce qui était le but de la manœuvre et peut dorénavant servir de base pour des parfums (sur un papier absorbant pour diffuser l’odeur toute la journée par exemple).

Par curiosité, j’ai voulu tester une macération de pétales de roses à 35°C pendant 20 minutes. Après filtration j’ai obtenu un liquide rougeâtre à l’arôme plus doux, plus rond que le distillat. Ce liquide a une odeur plus proche de la rose et a la préférence de ceux à qui je l’ai fait sentir.

En revanche, avec 2,5kg de pétales de rose (j’ai remis 500gr pour faire la macération), j’ai obtenu 240g de distillat et 802g de macération.

2-phenylethanol_extrait_5

Faire ses propres parfums (pour offrir ou pour simplement en profiter) est quelque chose que je trouve agréable (et valorisant pour soi-même), celà permet de comprendre les difficultés de réaliser un parfum.

Je tiens à ajouter que la chimie peut être dangereuse et que cet article n’est en rien un tutoriel ou quoi que ce soit, simplement un article qui peut répondre à un peu de curiosité de certains.

Je vous souhaite une très bon week-end et espère que cet article vous aura plus, n’hésitez pas à me donner vos avis dans les commentaires ci-dessous;-)

 

PS : pour des raisons personnelles importantes, je ne pourrais faire la traduction anglaise pour cet article. Mais j’espère pouvoir m’y atteler dans 2 semaines environ (un peu plus en fait).

Abeilles et canetons

Ce n’est pas le nom d’une comptine pour enfants (mais ça se pourrait) c’est simplement le thème des photos de ce soir.:mrgreen:

En_bande

Et sur ces quelques photos plutôt calme je vous souhaite à tous un très bon week-end et vous donne rdv mardi soir pour les news (et il y en aura quelques-unes !).;-)