ÀBOUAR !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, toujours en rapport avec la boustifaille… mais du côté liquide avec des bouteilles d’alcools. En pages 12 et pages 13.

Cet aprèm’ je vais continuer de remplir le recueil de recettes que je suis en train de rédiger pour Grimoires&Tentacules, après les avoir inondés de photos de nourriture et cuisine en tout sens.

Bon week-end et à vendredi prochain !🐨 (Pour un peu moins de nourriture normalement…. « normalement »… 😁 )

Boustifaiiiille +1 !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui on continue dans la boustifaille avec 32 (oui, TRENTE-DEUX !) photos de nourriture et cuisine. Une rasade de tapas et de pintxoak principalement mais pleins d’autres bonnes choses !

Et c’est sur ces entremets (et entre-faits) que je vous souhaite un bon week-end et vous dis à vendredi prochain ! 🐨

Hamburgers géants

Bonjour à tous !

Reprise des articles ! Du coup pour aujourd’hui, je vous propose…. de la bouuuuuuuffe !

Et sans doute qu’il pourrait y avoir des recettes qui tombent aussi d’ici un moment. Pour les photos, je vous propose des hamburgers géants de 650 ou même 1’200 grammes 100% faits main, des pizzas maisons, pâtes carbonara et pleins de bonnes choses à manger.

1’200gr de plaisir 100% maison

Comme ça vous pourrez attendre vendredi prochain et les nouvelles photos qui vont arriver.

Bon week-end ! 🐨

Fromaaaage !

Bonjour à tous !
Aujourd’hui, un peu de gourmandise avec neuf photos de plats et de nourritures et boissons.

Je travaille actuellement sur la mise en page pour l’édition du livre du reportage à Prague en 2014 (oui, je sais, il était temps que je m’en occupe ^^’). Je vous en parlerai plus en détail dès que j’aurai fini la maquette.

Bon week-end à tous et à vendredi prochain ! 🐨

Aventures en Espagne : J3, MANGERRRRRR

Bonjour à tous !

Pour aujourd’hui, pas de fromage (faut laisser le temps d’affinage se faire !). Nous continuons nos aventures en espagne avec Sam.
Aujourd’hui ça va beaucoup tourner autours de la nourriture… ça ne va même tourner QUE autours de ça.

Bon appétit et bon week-end à tous ! À vendredi prochain ! 🐨

Notre Seigneur Saint Frometon 1er

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, pas de reportage en espagne, mais une recette de fabrication de fromage maison. Parcequ’on a le temps, et pourquoi pas essayer d’en faire ? C’est super bon !
(Et puis plus simplement : le fromage, c’est la vie !)

Pour la fabrication du fromage, il faut :

  • une grande gamelle qui peut aller sur le feu et qui peut contenir la quantité de lait adéquate,
  • un thermomètre,
  • de la présure (trouvable en pharmacie),
  • des ferments pour fromage (pas obligatoire, mais c’est mieux),
  • du lait cru frais, à raison de 1L de lait cru pour un résultat de 100gr de fromage environ,
  • une cave fraîche (environ 13°C),
  • du temps d’affinage.

1) Dans la gamelle (une soupière de 4L pour ma part), verser le lait cru frais. 3L dans mon cas, afin d’avoir des fromages d’environ 300gr. Il vaut mieux utiliser le lait cru le plus frais possible (fraicheur en terme de date, pas de température hein ! ).

2) Monter tout doucement à 28-29°C, couper le feu, ajouter la présure selon les indications de la notice (pour la mienne, c’est 3 gouttes par litre de lait). De même pour les ferments. Bien brasser délicatement.

3) Retirer le thermomètre, couvrir la gamelle et laisser au repos à température ambiante (dans la cuisine) pendant 24h sans le bouger. Le lait va cailler grâce à la présure.

4) 24h plus tard… Le lait à normalement caillé ! Le petit lait a commencé à bien se séparer, et le lait est devenu fromage. Du fromage frais façon faisselle, mais du fromage quand même !

5) Avec une tige fine, un pic à brochette ou ustensile approchant, découper de gros cubes dans le fromage. À ce moment-là on peut choisir soit de simplement égoutter le fromage pour le manger comme fromage blanc, ou le mouler pour le faire affiner.

6) Pour ma part, c’est affinage. Du coup, je verse le contenu de la gamelle dans un torchon fin (étamine) dans une passoire, et je récupère le petit-lait dessous. Je le laisse égoutter 2h comme ça.

7) Le petit lait ira en bouteille, ça remplacera le lait dans les gâteaux pour avoir du goût, mais beaucoup moins de gras (le gras étant caillé dans le fromage). Notre fromage bien égoutté est nettement plus sec.

8) Je mets le fromage dans mon moule (pour moi, c’est un petit seau de 1L que j’ai percé en Ø3mm) pour qu’il continue de s’égoutter dans une forme adéquate. Et là, 2 choix à nouveau : Soit je le laisse s’égoutter tout seul, soit je le presse pour faire une pâte plus compacte.
J’ai testé pour les 3 premiers fromages de le faire avec pressage (16kg pour les 2 premiers et 8kg pour le 3ème) et de laisser sans pressage les fromages 4 et 5 pour tester.

Pour le pressage j’ai fabriqué des cales en bois pour pouvoir appuyer sur le fromage et j’ai utilisé les contrepoids de mon télescope comme masse d’appui.

9) 24h de pressage plus tard, on a une pâte compact avec le pressage, et une pâte qui tient tout juste ensemble sans le pressage. On démoule et on sale tous les côtés du fromage avec du sel fin.

10) On mets le fromage sur une planchette en bois ou des claies, on le protège des insectes et autres bestioles, et on le laisse en cave s’affiner avec le temps.

11) Tous les deux jours, on retourne le fromage, on le brosse avec la main et on le laisse continuer à s’affiner. On continue comme ça pendant environ 8 semaines… mais ça, ça va dépendre de l’affinage que l’on recherche.

12) Une fois l’affinage terminé, on déguste ! Les fromages forment une espèce de petite tomme.

Pour les fromages pressés à 16kg, ça fait une pâte vraiment compacte (c’est pour ça que j’ai testé sans pressage pour les 2 derniers). La version à 8kg est encore en train d’affiner, et les 2 sans pressages viennent d’être mis en cave. Résultats et comparatifs dans 8 semaines !
Ce ne sont pas des fromages dans le genre maroilles, brie, comté, mais ça donne des fromages plutôt simples, mais bons !

En attendant vendredi prochain, je vous souhaite un bon week-end et une bonne fabrication pour ceux qui se lanceront dans l’aventure ! 🐨 😇

Le retour de la boustifaille

Bonjour à tous !
Un petit article, avec une belle quantité de photo de plats et de gourmandises, pratiquement que du made-in-koala.

Au menu, 3 photos pour compléter la page culinaire n°8, et toute la suite sur la page 9.

Pour la suite des news, je sais que j’ai un peu de retard et d’absences. Il s’avère que j’ai pas mal à faire question papiers et d’autres choses ni simples ni agréables à faire.

En attendant la suite, je vous souhaite une bonne cuisine, un bon appétit, un bon week-end et… n’attrapez pas froid ! 🐨